La tradition de la crèche de Noël

Chaque année, ça ne rate pas. Les fêtes de fin d’année remplissent de joie l’esprit et le cœur de tous. La fête de Noël est celle qui est la plus marquante. D’origine chrétienne, elle devient païenne. Ainsi, nombreux sont les pays qui la célèbrent. Tout le mois de décembre, on assiste à un véritable spectacle visuel. Les décorations et les symboles de Noël envahissent les maisons ainsi que les rues, et on n’en fait jamais trop. Ils sont justement là pour réchauffer et pour donner une ambiance conviviale en ces périodes de froid.

Historique

De son origine étymologique « Krippia », la crèche signifie auge ou mangeoire. L’ancien terme français « presepe » a été remplacé par le mot « crèche » qui désignait une étable. Si on reconstitue les faits, l’Enfant Jésus a été placé dans une mangeoire à sa naissance. Dans une définition plus complète, la crèche symbolise la scène de la Nativité représentant Jésus dans une mangeoire, entouré des bêtes de l’étable de Bethléem. C’est au XIII siècle que la crèche devint proprement le symbole de la Nativité selon Saint François D’Assise. On représente donc une crèche comme étant un endroit pour accueillir les petits enfants lorsque les parents de ces derniers travaillent.

Une tradition qui  perdure

Les creches de noel  sont personnalisées à l’infini. À l’origine, lors de la création de la première crèche par Saint François d’Assisse, les habitants du village jouaient les rôles des personnages de la Nativité. Au fur et à mesure du temps, ils ont été remplacés par des figurines en plâtre ou des santons provençaux donnant naissance ainsi à plusieurs styles de crèches. La plus traditionnelle reste la crèche de Noël artisanale. Elle contient une étable et des personnages en bois. Pour se conformer à la tradition, il faut qu’il y ait l’enfant Jésus, Joseph et Marie, les animaux, comme l’âne et le bœuf, sans oublier les Rois mages. Par ailleurs, les creches de Noël peuvent être de toutes les tailles s’adaptant aussi aux foyers et pour les parents désirant faire connaître l’histoire de la Nativité à leurs enfants.

Symbolisation dans plusieurs villes de France

Chaque ville représente à sa manière les creches de Noël. Dans la ville d’Avignon, entre autres, toutes les crèches ne se ressemblent pas. Dans l’église des Célestins, par exemple, on peut voir une crèche déguisée d’une manière provençale. Plus de 600 personnages bibliques y sont placés. À Marseille, la foire aux Santons a une certaine notoriété. Il n’y a pas de visite proprement dite de la crèche. Il est cependant possible de se procurer par centaine les personnages s’y trouvant. À Lyon, la plus célèbre et qui reste l’une des plus belles crèches de l’Hexagone en étant très colorée avec un style baroque se trouve dans l’église Saint Bruno-lès-Chartreux. À Lille, on trouve les plus grandes crèches venant de Pologne, et plus précisément dans la cathédrale de Treille. Strasbourg, quant à elle, regorge des décorations les plus féériques, et particulièrement à Bergheim. Mais c’est à Grignan qu’on trouve la plus grande crèche du monde avec des figurines animées, des effets sonores et plus de 1000 santons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *