10 règles pour bien aménager une chambre pour enfant

Afin de bien aménager une chambre pour enfant, il faut pouvoir faire les bons choix et ne surtout pas commettre des erreurs. Du choix des pièces à la thématique de la décoration, tous les détails sont importants. Pour cela, dix différentes règles doivent être respectées.

Bien choisir la pièce qui servira de chambre

La première question qui vient à l’esprit pour l’aménagement d’une chambre pour enfant a rapport au choix du meilleur endroit. Les parents se demandent alors si la chambre doit être située près de la leur ou un peu plus loin. La solution préconisée est d’installer cette dernière dans une pièce située à une distance raisonnable de la chambre parentale. Prenez toutefois le soin de bien positionner son Matelas sommier.

Pendant qu’il est encore petit, le bébé ne doit pas dormir éloigné de papa et maman. Néanmoins, lorsqu’il grandit, il commence à avoir besoin d’intimité. Pour donc éviter d’emménager dans une seconde pièce, il vaut mieux respecter un certain écart depuis le début.

Veiller à la luminosité

Une bonne luminosité est essentielle pour l’équilibre de l’enfant. Cependant, la chambre ne doit pas être trop ensoleillée au risque de déranger le petit ange lorsque l’astre du jour commence à monter au zénith.

Miser sur la praticité, la sûreté et la tranquillité

Une chambre pour enfant doit avoir un côté pratique et sûr. Pour y arriver, choisissez un mobilier résistant et anticipez les dangers potentiels. Quant aux sols, aux rideaux, aux coussins, aux meubles et aux jouets, ils doivent tous être lavables. Privilégiez aussi les peintures sans solvants et les meubles massifs. Enfin, la tranquillité de la chambre pour enfant dépendra de son éloignement par rapport aux autres pièces à vivre.

Déterminer des zones d’activité

La chambre pour enfant doit être un espace au complet. De ce fait, l’enfant doit aussi pouvoir y jouer et y travailler. Cette pièce doit alors être structurée en zones et à chaque zone doit correspondre un mobilier particulier. Réservez donc un espace pour le couchage avec le Matelas sommier, un autre pour le jeu et un troisième pour le travail.

Porter une attention particulière à la zone de jeu

Si de son côté le bureau de l’enfant doit être placé face à la fenêtre, la zone de jeu doit être plus grande que les deux autres. Ceci donnera plus d’espace à l’enfant et l’empêchera d’investir les autres pièces avec ses jouets.

Se rappeler les espaces d’expression

Ils sont indispensables, car ils permettent à l’enfant de faire ressortir ses émotions. Pour concevoir les espaces d’expression, installez des panneaux pour une probable exposition de ses dessins ou pour l’accrochage de posters.

Démultiplier les espaces de rangement

Plus d’espaces de rangement équivalent à moins de désordre dans la chambre de l’enfant. Tout l’espace disponible doit être exploité : du dessous du lit à l’armoire en passant par le haut de l’armoire. N’hésitez pas non plus à varier les contenants : achetez d’autres casiers, des cartons, des boîtes, des paniers et des coffres. N’oubliez pas de ranger les effets en tenant compte de leur nature, les torchons ne devront pas cohabiter avec les serviettes.

Penser à une chambre évolutive

À ce titre, vous devez être très créatif. Veillez à garder des espaces libres au sol et sur les murs pour favoriser de nouveaux rangements. Au fur et à mesure que grandit votre enfant, il n’a plus les mêmes centres d’intérêt ni les mêmes besoins. L’aménagement ne doit donc pas être définitif. Prévoyez ainsi un premier changement à ses six ans et un deuxième lorsqu’il passe de l’étape de l’enfance à celle de l’adolescence.

Tenir compte de l’avis de l’enfant

Déjà à deux ans, un enfant peut désigner ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas. Il pourra donner son avis sur les couleurs dominantes du papier peint ou de la peinture. Apprenez-lui par la même occasion à faire des compromis afin de préserver la cohérence des différentes actions. Vous pouvez aussi faire une liste et lui proposer de sélectionner les choses qu’il préfère comme accessoires.

Ne pas adopter une chambre thématique

Comme vous pouvez vous en douter, cette règle rejoint la précédente. La chambre thématique est certes charmante au début, mais elle finirait par lasser votre trésor, surtout si ce dernier n’avait pas eu son mot à dire. Si vous voulez nécessairement en adopter une, faites-en sorte que les stickers par exemple puissent être retirés facilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *